La crise mondiale qui touche les finances et l’économie semble mettre en lumière leurs difformités,

Publié le par Michel Durand

et surtout la grave déficience de leur orientation anthropologique qui réduit l’homme à une seule de ses nécessités : la consommation.

 

 

Comme je le disais, nombreux sont les regards sur le discours de François du jeudi 16 mai 2013.

On trouve désormais ce discours sur le site du Vatican.

Commenter cet article