Isaïe et Jésus 8

Publié le par Michel Durand


Mise en parallèle de Isaïe 13 et de Matthieu 24

Je continue à parcourir les textes du prophète Isaïe. Avec le chapitre 13, nous entrons dans une série de proclamations censées rendre compte des visions d’Isaïe ; mais, historiquement parlant, elles ne peuvent toutes être de la personne d’Isaïe. Elles appartiennent au moins à son école. Ce sont des annonces de poids, dites à très hautes voix. Le prophète proclame ses visons apocalyptiques où Dieu se manifeste dans sa colère. « Je punirai ce monde dans sa méchanceté. Destruction de Babylone, la ville-état la plus puissante de la région qui opprime tous ses voisins.

Isaïe 13

Message qu'Ésaïe, fils d'Amots reçut du Seigneur ; il est intitulé « Babylone»   : « Sur une montagne dénudée,
 dressez un signal, dit le Seigneur.
 Avertissez à grands cris les guerriers. 
Faites-leur signe de la main, qu'ils entrent
par les portes des volontaires  ! Je commande moi-même 
aux hommes qui me sont consacrés,
 j'ai convoqué mes soldats d'élite,
 les joyeux champions de mon honneur, pour manifester ma colère. » Écoutez ce bruit sur les montagnes :
 on dirait une foule immense. 
Écoutez ce grondement de royaumes, de nations rassemblées.
 Le Seigneur de l'univers
passe en revue l'armée qui va combattre.   Ils arrivent d'un pays lointain,
 du bout de l'horizon,
 pour dévaster tout le pays :
 c'est le Seigneur et ceux dont il se sert
 pour manifester sa fureur.  Entonnez une complainte,
 car le jour du Seigneur n'est pas loin,
 il vient comme un désastre,
 envoyé par le Dieu Très-Grand . C'est pourquoi tous les bras sont inertes, les hommes perdent courage.  Les voilà démoralisés,
 saisis de douleurs et de crampes,
 se tordant de souffrance 
comme une femme au moment d'accoucher.
 Ils se tournent stupéfaits l'un vers l'autre, 
leur visage est brûlant d'émotion.  Voici venir le jour du Seigneur, jour de colère impitoyable 
et d'ardente indignation. 
Il va réduire le pays
 en un désert sinistre,
 et en exterminer les coupables. Les étoiles dans le ciel
 et les constellations 
cessent de scintiller.
 Le soleil, dès qu'il se lève, est obscurci, 
et la lune ne répand plus sa clarté . « J'interviendrai, dit le Seigneur,
 contre la méchanceté du monde,
 contre les crimes des méchants.
 Je mettrai fin à l'orgueil des insolents,
 et je rabattrai la fierté des tyrans. Je rendrai les humains 
plus rares que l'or fin, 
plus rares que l'or d'Ofir . » Le ciel sera ébranlé ,
 la terre sursautera sur place,
 sous l'effet de la colère 
du Seigneur de l'univers,
 le jour où éclatera
 son ardente indignation. Alors on croira voir
 des gazelles effarouchées
 ou des moutons sans surveillance : 
chacun rejoindra son peuple, 
chacun regagnera son pays. Le premier qu'on trouvera 
sera criblé de flèches,
 et quiconque sera pris 
tombera sous les coups d'épée. Ils verront leurs enfants écrasés,
 leurs maisons pillées, leurs femmes violées. « Je vais leur susciter 
des ennemis, les Mèdes,
 ces gens indifférents à l'argent
 et qui font fi de l'or, dit le Seigneur. Leurs flèches abattent les jeunes gens ;
 ils n'épargnent pas les nouveau-nés,
 ils sont sans pitié pour les enfants. » Babylone, joyau de l'empire,
 fière parure des Babyloniens,
 subira le bouleversement 
que Dieu a infligé jadis
 à Sodome et à Gomorrhe. Pour toujours Babylone 
restera dépeuplée,
 de siècle en siècle inhabitée.
 Même les nomades 
n'y dresseront pas leur tente,
 même les bergers 
n'y feront pas de halte. Mais les chats sauvages 
y auront leur gîte,
 et les hiboux 
hanteront ses maisons.
 Les autruches y feront leur demeure 
et les boucs y danseront. Les hyènes trouveront un abri 
dans les châteaux de la ville,
 et les chacals 
dans ses palais d'agrément.
 Le moment est proche, il arrive,
 Babylone n'aura pas
 un seul jour de sursis.


Cela dit, et selon la vision du prophète, le Seigneur, tout puissant de puissance dévastatrice, épargnera Israël, il aura pitié de Jacob : toute l’humanité n’est pas corrompue par le pouvoir, quoique… ?
En parcourant le Livre d’Isaïe jusqu’au chapitre 24, nous voyons des interpellations de l’Assyrie, de la Philistie, de Moab, de Damas, des Pharaons de Nubie, et de toute l’Égypte : « tous ceux qui jettent l’hameçon dans le Nil se lamenteront »., l’Arabie, Tyr et Sidon. Même Les gens de Jérusalem doivent être attentifs : la mort sera le salaire de leur insouciance.

Avec les deux derniers versets du chapitre 23, nous avons un résumé de ce que le prophète interroge : l’avidité du pouvoir, la recherche de toujours plus de richesse. Finalement, ce commerce, que l’on assimile à la prostitution, se réalisera au bénéfice de ceux qui demeurent fidèles au Seigneur.

Isaïe 23,17-18
Au bout de ces soixante-dix ans, le Seigneur interviendra à Tyr. Elle recommencera à gagner de l'argent en se prostituant à tous les royaumes du monde. Mais ses profits et ses gains seront consacrés au Seigneur. On ne les amassera pas, on ne les conservera pas, mais ils serviront à nourrir, à rassasier et à vêtir somptueusement ceux qui habitent en présence du Seigneur.

Cette vision des affaires est moralement choquante. Tout est vu sous l’angle de la reconnaissance de Dieu, l’unique.

Isaïe 45, 14
Israël, le Seigneur te déclare : 
le fruit du travail des Égyptiens,
 le gain des Éthiopiens
 et des gens de Séba, si hauts de taille,
 tout cela passera chez toi, tout cela sera pour toi !
 Ces gens te suivront, enchaînés ;
 ils s'inclineront devant toi et te diront comme une prière :
 « Il n'y a de Dieu que chez toi, 
et nulle part ailleurs. »
Dieu d'Israël, toi qui sauves,
 tu es vraiment un Dieu caché !



La reconnaissance du style apocalyptique de ces récits aide à comprendre ce passage de Matthieu sur la grande tribulation.

Matthieu 24,15-25
« Vous verrez celui qu'on appelle «l'Horreur abominable», dont le prophète Daniel a parlé ; il sera placé dans le lieu saint. — Que celui qui lit comprenne bien cela ! — Alors, ceux qui seront en Judée devront s'enfuir vers les montagnes ; celui qui sera sur la terrasse de sa maison ne devra pas descendre pour prendre ses affaires à l'intérieur ; et celui qui sera dans les champs ne devra pas retourner chez lui pour emporter son manteau. Quel malheur ce sera, en ces jours-là, pour les femmes enceintes et pour celles qui allaiteront ! Priez Dieu pour que vous n'ayez pas à fuir pendant la mauvaise saison ou un jour de sabbat ! Car, en ce temps-là, la détresse sera plus terrible que toutes celles qu'on a connues depuis le commencement du monde jusqu'à maintenant, et il n'y en aura plus jamais de pareille . Si Dieu n'avait pas décidé d'abréger cette période, personne ne pourrait survivre. Mais il l'a abrégée à cause de ceux qu'il a choisis. Si quelqu'un vous dit alors : «Regardez, le Messie est ici !» ou bien : «Il est là !», ne le croyez pas. Car de faux messies et de faux prophètes apparaîtront ; ils accompliront de grands miracles et des prodiges pour tromper, si possible, même ceux que Dieu a choisis. Écoutez ! Je vous ai avertis à l'avance.


L’expression « abomination de la désolation », horreur abominable, rappelle dans Daniel 9, 27, la profanation du temple de Jérusalem par Antiochus Epiphane en 167 avant Jésus-Christ. Avec les textes d’Isaïe, nous voyons qu’il y avait déjà des antécédents.
Pour les contemporains de l’écrivain de ce passage, les lecteurs immédiats, les Judéens, dont il est ici question, ne sont ni ceux de l’ancien temps, ni ceux de la prise de Jérusalem en 70, ni des juifs demeurant en Judée au moment de l’événement du Fils de l’homme, mais des disciples de Jésus. C’est-à-dire des chrétiens au jugement dernier. Pourquoi pas nous ? Le terme de Judée semble revêtir une signification symbolique : même le pays de la promesse, l’Église, ne peut échapper au jugement.

« Mais il l'a abrégée à cause de ceux qu'il a choisis »

La détresse finale sera abrégée à cause des élus. Grâce à ceux-ci, l’humanité entière sera épargnée. Ces élus sont les chrétiens répandus dans le monde entier, non les seuls juifs devenus chrétiens, précisions qui se comprend dans le contexte de Matthieu.

- Il me semble qu’une fois reconnu le caractère apocalyptique de cet enseignement, nous pouvons en dégager une ligne de conduite dans notre quotidien. C’est chaque instant de notre vie économique qui est concerné par la Révélation. C’est tout le commerce entre tous les hommes qui sert de révélateur de notre adhésion au Créateur.

Publié dans Bible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article