Homélie du dimanche 8 mai 2011

Publié le par Michel Durand

emmaus_rembrant_jpgcomment.jpg« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? »

Pour lire ou entendre l'homélie : c'est ici, à St Polycarpe des pentes de la croix rousse, Lyon.

Voilà, la raison même de tous nos repas et apéritifs. La simple convivialité est le lieu d’un échange profond qui rejoint l’essentiel de nos existences. Même s’il n’y a pas de profondes conversations ; disons plutôt, surtout s’il n’y a pas d’excellentes explications dogmatiques, dans et par la présence des uns et des autres, le cœur s’ouvre à l’inexplicable «  C’est vrai le Seigneur et ressuscité ».

J’ai entendu dire que plusieurs personnes de la communauté des pentes de la croix rousse envisageaient de lancer des invitations pour des pique-niques de convivialité sur les pelouses de la Montée de la Grande côte. Ne serait-ce pas là notre village d’Emmaüs ?


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article