Une graine de moutarde devenue arbre pour protéger la terre.

Publié le par Michel Durand

Ce dimanche, l’assemblée dominicale rassembla plusieurs familles dont les enfants suivent l’initiation à la vie selon Christ. Baptême (pour certains à Pâques de cette année), communion au corps eucharistique du Christ (ce jour), et marche vers la confirmation.

17juin520.jpg

Un intéressant parallèle est à tenir entre la parabole du petit grain de moutarde et la conférence de Rio. En effet, le peuple des disciples du Christ -vivant de la force de la Parole de Dieu : Evangile !-est apte à rendre heureuses toutes les populations de la Terre. 

Hélas, les chrétiens semblent ne pas entendre tout l’appel évangélique à la vie sobre, simple et toute de partage… Beaucoup de puissance mondiale où les chrétiens (sans oublier les autres instances religieuses)  sont majoritaires, entretiennent un inégal partage d’un bien essentiellement gratuit : l’eau.

Selon l’hebdomadaire La Vie :

« Depuis l'échec du sommet de Copenhague et la persistance de la crise économique et financière, les préoccupations écologiques sont passées au second plan. Le 5e sommet de la Terre "RI0+20", qui a lieu du 20 au 22 juin arrivera-t-il à redresser la barre ?

Ce n’est pas certain : « Comme pour mettre encore plus sous pression les responsables politiques, Achim Steiner, le directeur général du PNUE, a rendu public, le 6 juin, un rapport très alarmant. Il y est écrit noir sur blanc qu' « à moins que l'humanité ne change immédiatement de cap, des seuils critiques seront bientôt atteints au-delà desquels des changements brusques et irréversibles peuvent survenir, qui affecteraient les fonctions vitales de notre planète ».

Pour en savoir plus, voir ici.

Dans l’homélie de ce jour m’adressant entre autres aux enfants :

« Le Royaume de Dieu est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences du monde.

Il me semble que sur le panneau situé sous l’ambon, vous avez voulu représenter la réalité des chrétiens qui, comme des petites graines d’amour répandues sur la terre, dans le monde, donnent de grandes plantes à l’ombre desquelles, les habitants prendront du plaisir à se reposer. »

Pour entendre et lire l’homélie de ce jour à Lyon St Polycarpe, c’est ici.

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article