L’Église passera-t-elle du développement durable à la décroissance ?

Publié le par Michel Durand

Un colloque interroge les convergences (ou divergences) entre Christianisme et objection de croissance

 

Du 18 au 20 novembre se déroulera à Lyon le colloque « Objection de croissance et christianisme, quelles convergences, quelles divergences ? ».

 arton60.jpg

 

La deuxième édition de cet événement national est organisée par l'association Chrétiens et pic de pétrole. en partenariat avec l'Espace Saint Ignace.

Il réunira des chercheurs et auteurs chrétiens, agnostiques ou athées. L'évêque Gérard Defois, le théologien jésuite Christoph Theobald, le journaliste Patrice de Plunkett confronteront leur point de vue avec l'économiste objecteur de croissance et membre du conseil scientifique d'Attac Fabrice Flipo ou Jacques Muller, figure du parti Europe-Ecologie-Les Verts.

L'approche du développement durable est désormais largement remise en cause pour sa superficialité et sa facilité à être récupéré. La décroissance, elle, remet en cause radicalement les logiques qui sont à la base de la destruction de notre environnement, notamment l'idée d'un monde « sans limites ».

Cette réflexion ouvre-t-elle une occasion pour la société entière et en particulier le christianisme de s’interroger, se ressourcer et se régénérer ? Les chrétiens fidèles à l’Evangile ne doivent-ils pas montrer la voie ?

L'institution Église doit-elle passer du développement durable à la décroissance ?

Tel sera le sujet de colloque qui laissera une large place au débat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article