L'alliance que Dieu noue avec les hommes, la nouvelle alliance que le Christ scelle avec l'humanité, se dit avec des mots et des gestes

Publié le par Michel Durand

Bon Pasteur indo-portugais, XVIIe siècle

11BP fond noir

Je vous invite à vous rendre sur le site de cette image
vous y trouverez une originale présentation du Bon Pasteur.

 

Comme nous sommes entrés par la porte de la foi, de même soyons pleins de foi en sortant de notre corps. À la mort de celui-ci, il y a la vie de la résurrection. Saint Augustin commente : « C’est ainsi qu’il nous faut sortir par la porte même, pour trouver les pâturages. Ces bons pâturages, c’est la vie éternelle. Là, aucune herbe ne sèche ; tout y est vert, tout y est vigoureux. Il est une herbe qu’on appelle toujours vivante ; mais là seulement se trouve la vraie vie. « À mes brebis, je leur donnerai », dit-il, « la vie éternelle ».

 

Les jours à venir je développerai un texte d'un frère, prêtre du Prado, Robert Pelloux qui abordera le sens du service de l'autel et du service du frère. Il écrit :

 

La parole dévoile le sens de la diaconie

Sans la parole le sens d'un acte est toujours ambigu : Lc 11, 14-23.

La parole prononcée au moment d'une guérison montre le lien qui existe entre l'action de vie qui est posée et la personne du Christ. Sans la parole le lien reste implicite, caché. La parole est un acte, elle agit et, en même temps elle dévoile le sens de ce qui est posé dans l'histoire. Elle dit au nom de quoi, au nom de qui a été réalisé ce qu'elle a produit. L'alliance que Dieu noue avec les hommes, la nouvelle alliance que le Christ scelle avec l'humanité, se dit avec des mots et des gestes. Avec Jésus la parole et la présence aux hommes sont accordées pour manifester l'invitation de Dieu. Ce récit met en scène un muet en train de retrouver son humanité par la parole qu'il reçoit et de l'accomplir par l'émerveillement qui se dégage des foules. Et, en même temps ce récit nous révèle un visage de Jésus (verset 23) qui« agit toujours en union avec lui [son père] ».


Lisant ce texte, je pense aux nombreuses demandes de logement qui nous viennent des associations en contacts avec les personnes étrangères demandant de pouvoir vivre en France. J'en reparlerai.

 

C'est ICI pour entendre ou lire l'homélie de ce dimanche à Saint-Polycarpe - Lyon

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article