Débaptisation

Publié le par Michel Durand

Il y a quelques temps, je ne sais plus à quelle occasion  j'ai été invité à parler des demandes de « débaptisation ».
J'ai entendu dire que sur les murs d'un lycée lyonnais, figurait une affichette incitant à demander d'être retiré des registres catholique quand on ne partageait pas ou plus les conviction de cette Eglise. Il se référait à la secte "Rael". Le quotidien « La Croix » a eu quelque mots sur ce sujet.
Un mouvement de débaptisation existe en France depuis 1996.

La lecture de la demande que, curé, j'ai reçu il y a quelques jours, ne peut que nous inciter à la réflexion. Les noms sont modifiés pour respecter l'anonymat. Il semblerait que notre auteur se soit rendu sur internet, notamment sut le site du Cybercuré - foire aux questions (diocése de Naterre) qui dresse une fiche bien complète de la question. Voir aussi ce
lieu bordelais.


Monsieur le Curé,


Ayant été baptisé en l'église du B. P... , rue X... , en juin 1962, sous le nom de Xavier Martin, je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter sur le registre des baptêmes en regard de mon nom la mention suivante : « A renié son baptême par lettre datée du 01/04/2009 » et donc de ne plus communiquer mon nom en tant que baptisé ni de me recenser dans les catholiques.

En effet, mes convictions ne correspondent pas à celles des personnes qui, de bonne foi, mais sans m'avoir consulté, ont estimé devoir me faire baptiser. J'ajoute que si je n'adhère pas à vos dogmes, je respecte votre religion sans faire preuve d'aucun anticléricalisme. J'ai par exemple de l'estime pour votre évêque, Mgr Barbarin. Cependant, au-delà du fait que je ne me reconnais absolument pas dans vos dogmes, je ne souhaite surtout pas avoir pour représentant et encore moins comme chef le pape Benoît XVI. Les prises de position réactionnaires, obscurantistes et cruelles du pape comme ses tentatives inadmissibles pour mettre en danger la vie d'autrui me révulsent et constituent à mes yeux une insulte à l'enseignement de l'homme que vous tenez pourtant pour le fils de Dieu tel qu'il nous apparaît dans les Evangiles. Par ailleurs, si le souverain pontife est naturellement libre, par ses choix de nomination sacerdotale ou de levée d'excommunication, d'imprimer un caractère politique à votre confession, et même, si cela lui chante, de préférer vivre au XIXe siècle, chaque individu est tout aussi libre de ne pas se reconnaître dans cette idéologie et de demander à en sortir. Et ce d'autant plus que le fonctionnement vertical de l'Eglise et le dogme de l'infaillibilité papale exigent d'adhérer au discours du pape pour être catholique.

Vous comprendrez que ma démarche obéit à l'exigence de parfaire l'expression de la vérité, que nous respectons vous et moi, en évitant le mensonge qui pourrait faire croire, au vu de la persistance forcée de mon nom sur vos registres, que j'appartiens à votre communauté.

Ainsi, vos scrupules et les miens seront apaisés, et vos registres purs de toute ambiguïté. J'ajoute que je vous mets en demeure de rayer mon nom de vos listes en toute connaissance de cause des conséquences prévues et prédites par le droit canon suite à mon apostasie.

Notez que légalement, l'Eglise ne peut refuser une requête en débaptisation, même si elle n'en reconnaît théologiquement pas la légitimité, car elle serait passible de poursuite judiciaire au même titre que n'importe quelle secte.

Dans l'attente de votre prompte confirmation écrite, je vous prie d'agréer, Monsieur le Curé, l'expression de mes sentiments distingués.


Copie : diocèse de Lyon


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric 19/08/2009 00:29

Afin d'alimenter la réflexion et le débat, voici un site consacré à l'apostasie : www.Apostasie.be

Lantenac 30/04/2009 13:10

Il y a 2 exemples récents il me semble, mon Père.- L'histoire de l'excommunication de Récife où les médias ont prétendus que la petite fille a été excommuniée. Personnellement j'ai dû aller moi-même aux sources pour apprendre que c'était faux.- L'histoire instrumentalisée des déclarations du Saint Père qui ont été tronquées, au sujet des préservatifs. Idem, il m'a fallu aborder moi-même la lecture complète de ladite déclaration ainsi que celle du rapport de l'OMS sur le fait que le préservatif est loin de protéger à 100%En fraternelle union de prière, mon Père. :)

Michel Durand 03/05/2009 17:07


Cher monsieur et frère en Christ,
Que des journalistes jouent avec la désinformation, cela semble certifier. Mais pourquoi les medias auraient tous l’intention de nuire. Je rencontre souvent des journalistes et je trouve qu’ils
font bien leur travail. AInsi, je n'ai jamais eu à me plaindre des informations télévisées ou des articles rédigés à mon propos...  Je compte développer cette réflexion plus tard. Amitiés.


Lantenac 29/04/2009 14:36

C'est là que l'on voit les ravages des mensonges et de la manipulation médiatique... Prions pour leur Salut.

Michel Durand 29/04/2009 20:46


Je suis souvent en conversation avec les médias et je trouve que les journalistes font bien leur métier. En effet, Je n'ai jamais eu à me plaindre des articles rédigés me concernant. Aussi je ne
partage pas votre point de vue générale sur la "manipulation des médias". Mais peut-être avez-vous des exemples précis. L'incitation à la débaptisation est en amont.
Quoi qu'il en soit prions pour le salut de tous y compris de nous-mêmes. Amitiés.


Marc 28/04/2009 17:37

Il y a chaque année des demandes dans ce sens dans les diocèses français, malheursement raremement avec autant de courtoisie et de diplomatie.Mas c'est en fait qu'après les propos du Pape, il y a un certain découragement de la part des personnes engagés et une volonté de totale rupture de la part de personnes plus éloignés.Mais rien de très surprenant finalement, on récolte ce que l'on sème...

Michel Durand 28/04/2009 19:06


Merci pour votre commentaire.
J'ai rendu visite à votre site et j'en recommande la lecture:
http://www.niobium.fr/
J'aimerai un peu plus d'informations sur vous. Mais pourquoi la curiosité ?