N’attirons pas vers nous, vers nos pratiques ; mais tournons-nous vers celui que nous annonçons. Dirigeons vers le Christ

Publié le par Michel Durand

Homélie du dimanche 11 décembre 2011

article_golgota.jpgQuand je constate que des catholiques veulent réparer l’offense faite à Dieu sur une scène de théâtre, je me dis qu’ils ne voient pas où Dieu est véritablement. Ils sortent bannières à l’image du Christ, chasubles d’or et ostensoirs et pensent ainsi obtenir le pardon des péchés. Je pense qu’ils se trompent de cible. Certes, il n’est pas facile de discerner. Et c’est là où le témoignage de Jean-Baptiste m’est utile. Je constate qu’il ne connaît pas encore le Messie.

« Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ».

C’est seulement lorsque Jésus s’est présenté à lui pour lui demander le Baptême que Jean-Baptiste a eu la certitude qu’il était le Messie En Jean chapitre 1, verset 31 : « Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, c’est lui qui m’a dit : « Celui sur lequel tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur lui, c’est lui qui baptise dans l’Esprit-Saint ». « Et moi, j’ai vu et j’atteste qu’il est, lui, le Fils de Dieu »(1,34) ; Tout cela signifie que Jean-Baptiste a connu ce que nous appelons la nuit de la foi : il a commencé à annoncer la présence de Jésus au milieu des hommes avant même de l’avoir reconnu.

 

Pour lire ou entendre toute l'homélie, c'est ici avec un clic.

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article