Retraité et n’ayant pas d’eucharistie à présider, je maintiendrai chez moi la prière, laissant ainsi libre la 30e place. Les cathos de droite auraient-ils raison de dire que Macron brime leur liberté de culte ?

Publié le par Michel Durand

LA Croix : Emmanuel Macron a annoncé la reprise des cultes en présence de fidèles à compter du samedi 28 novembre. Mais la jauge maximale de trente fidèles limite sévèrement le retour des assemblées eucharistiques et provoque déjà des réactions...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article