Absent du blog pour cause de désert

Publié le par Michel Durand

DSCN8809.jpg

 

Désert au sens propre du mot et au figuré.

 

Le désert. Certains pensent que le désert - avec sa terre desséchée, ses rochers arides, et son soleil brûlant - manque de vie. Mais il n’en est pas ainsi. Il suffit de regarder de plus près pour voir que le désert est rempli de vie. Il faut seulement savoir où la trouver : ses oasis d’eau fraîche, l’ombre des palmiers, l’activité des habitants...

 

 Une voix crie. Le désert est l’image du détachement de soi. Y entrer implique laisser derrière soi les affaires du monde et partir à la recherche de Dieu. Quiconque ayant voyagé au désert sait bien combien un désert est silencieux. Les préoccupations et la course du monde sont loin derrière. Le silence règne. La voix de saint Jean a dû retentir, comme le son d’une grosse cloche à travers les dunes, touchant tous ceux qui avaient quitté la précipitation du monde pour la sérénité du désert : " Aplanissez le chemin du Seigneur !" Pour entendre la voix de Dieu dans la prière nous avons besoin de silence. Nous devons prendre du temps loin du bruit du monde. Nous devons accepter d’entrer au désert.

 

Nous nous retrouverons début mars.


Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article