Dialoguons dans une confrontation au réel. Interprétons les signes de Dieu а travers les événements du monde. Ouvrons des chemins fraternels

Publié le par Michel Durand

Dialoguons dans une confrontation au réel. Interprétons les signes de Dieu а travers les événements du monde. Ouvrons des chemins fraternels

Source de la photo

 

Mardi 16 février j’ai ressenti une profonde tristesse en lisant l’article de La Croix qui parlait de la fermeture de Saint Merry à Paris.

<< La lettre est tombée comme un couperet : « Je vous annonce mettre fin à dater du 1er mars 2021 à la mission confiée par le cardinal Marty en 1975 au centre pastoral Saint-Merry. » Elle fait suite à un climat difficile à Saint-Merry, notamment à l’encontre des prêtres, précise Mgr Michel Aupetit : « C’est la seconde fois en moins de trois ans que le curé de votre paroisse est contraint de quitter sa mission brutalement devant la violence des attaques dont il fut l’objet », poursuit l’archevêque de Paris. Stupeur, tristesse, colère : les fidèles de Saint-Merry, au cours de la messe empreinte de gravité ce dimanche, ne cachaient pas leur désarroi devant une mesure jugée « infondée, excessive et brutale ».>> Voir ici. (en Fichier PDF ci-dessous).

 

Les chrétiens fidèles à la communauté Saint-Polycarpe à Lyon m’ont souvent parlé de Saint-Merry disant que l’ouverture que nous avions tant dans le monde de la culture, que vers celui des personnes très éloignées de l’Église, ou auprès des migrants, nous rapprochait des engagements pastoraux de Saint-Merry. Cela me convenait très bien alors que je me rappelais des rencontres avec Xavier de Chalendar qui expliquait ses visées missionnaires.

 

Je pense aussi au travail de Daniel Duigou que j’ai rencontré au Maroc dans son ermitage avant qu’il ne soit nommé à Saint-Merry. Ce prêtre n’y est resté que trois ans. Un après-midi, alors que je visitais l’église Saint-Merry, j’ai demandé à des bénévoles assurant l’accueil en ce lieu des nouvelles de leur communauté et j’ai appris que le Père était reparti au Maroc. On m’a dit qu’il ne se sentait pas à l’aise en ce centre pastoral et qu’il avait besoin de solitude pour écrire. Voir ici.

 

Voilà. Ma tristesse apprenant la fermeture au 1er mars 2021 du Centre pastoral de St Merry provient de toutes ces proximités, ces connivences. Le monde d’aujourd’hui a vraiment besoin de ces ouvertures dont l’Église sait se montrer capable.

Je ne suis pas le seul à me questionner. Une amie de Lyon, Nathalie écrit : « chers amis, je vous espère toutes et tous en bonne santé. Une fois n'est pas coutume, je vous envoie l'info d'une situation où le manque de synodalité semble assez patent : Le centre pastoral St Merry, crée en 1975 par Mgr Marty pour mener une expérience pastorale dans le nouveau quartier de Beaubourg est obligé d’arrêter son travail par la décision de l'évêque de Paris. Je vous laisse l'article de la Croix qui en parle,

 

et un lien pour leur site Saint-Merry qui donne davantage de détails.

http://saintmerry.org/oui-au-maintien-dun-centre-pastoral-a-saint-merry/

Une pétition circule pour exprimer une profonde déception devant cette décision rapide et pas concertée… Il est bon de s'informer sur cette histoire qui ne met pas en valeur la synodalité prônée par le pape François ! »

 

J’invite aussi à lire la page de René Poujol qui, à mon avis, aborde toutes les dimensions du problème.

 

 

Garrigues et sentiers en parlent également.

 

 

Comment est-ce possible que des décisions puissent se prendre sans suffisamment de concertation, de synodalité, écrit Nathalie. Cela me fait inévitablement penser au refus de l’évêque de Lyon au début des années 2000 de consacrer l’église Saint-Polycarpe et ses salles annexes à une pastorale soucieuse de dialoguer avec les artistes en art plastique. Dans ces bâtiments se tenaient des expositions de peinture, de sculpture, des conférences sur des sujets d’actualité, du théâtre. « En faire un lieu signe d’accueil des artistes n’est pas possible, ai-je entendu, car il y a le projet d’accueillir une communauté monastique. » Mais, je n’ai jamais entendu le nom d’une communauté candidate.

 

 

Il est bon de venir à la source en suivant le lien de Saint Merry

 

 

Pour signer la pétition

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 18/02/2021 22:45

Merci !
un membre de Saint-Merry ... Du bon peut sortir des crises, c'est Jésus qui nous montre cela mais il en est dont on se passerait bien !