Pour éviter le vote blanc, quelles sont les marques philosophiques et éthiques qui vont déterminer les choix électoraux que nous vivons ?

Publié le par Michel Durand

Pour éviter le vote blanc, quelles sont les marques philosophiques et éthiques qui vont déterminer les choix électoraux que nous vivons ?

source de l'illustration

 

Un fait humain universel

La migration est inhérente à l’humanité.

Depuis que l’homme est homme, la migration accompagne l’histoire humaine.

Dans l’histoire de l’humanité aucune frontière n’empêcha les gens de voyager. Citons en exemple les limes de l’Empire romain qui n’empêchèrent pas la venue des Barbares.

Alors, plutôt que de dresser des murs, construisons des ponts. Organisons l’accueil des migrants dans des structures adaptées. Maison d’accueil et non centre administratif de rétention (CRA).

 

Accueillons, logeons, intégrons

Cela signifie qu’il y a une surveillance des personnes qui émigrent. Une surveillance d’accompagnement et non de rejet. Une surveillance qui discerne l’exilé pouvant avoir des visées belliqueuses, pouvant voir dans le « terroriste » celui qui est devenu tel parce qu’il n‘avait aucun autre moyen de se défendre des agressions militaires et économistes qu’il subit.

L’inévitable migration par détresse exige une politique ouverte pour : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer en totale l’égalité.

L’argent au lieu d’être dépensé pour renforcer Frontex le sera plus utilement dans la mise en place de toutes les structures d’accueil.

 

Besoin d’une présidence qui remette l’économie à sa juste place

Nous ne pouvons que reconnaître que les pressions de l’économisme libérales enferment les populations aisées dans un individualisme aveugle. Impérialisme et néo-colonialisme se maintiennent au détriment de l’humain. L’accueil des migrants par détresse, des réfugiés politiques ou économiques exige que l’économie soit fondamentalement au service de l’humain. Une présidence qui respecte les droits humains fondamentaux est l’unique acceptable.

En ce sens, nous ne pouvons accepter une politique qui se maintienne et s’enrichisse dans et par  le commerce des armes. Ce sont souvent les destructions de celles-ci qui provoquent des déplacements de personnes. Une économie au service des personnes ouvre des écoles, des lieux de formations et non des usines d’armement.

 

Protéger la Terre et ses habitants

L’orientation d’avenir est bien cette visée universelle où l’humain prime sur la technique. Ce ne sont les banques qui sont les critères de développement, mais tout Vivant qui peuple la Terre en la respectant.