Tu ne porteras pas atteinte au droit de l'étranger

Publié le par Michel Durand

L’an passé, j’ai rencontré à Lyon, place des Terreaux à l’issue d’un cercle de silence un jeune malien qui avait fait tout le périple à travers le Sahara, le massif montagneux n’Ajjer, la Lybie, Lampedusa, Calabre. Le circuit classique de l’Est africain, quoi, où l’on affronte les dangers du désert, du froid de l’altitude, des chacals, de la mer. Voir mon récit.

À Lyon, ce jeune m’expliqua combien il se sentait accueilli par les Français. « Les Italiens sont racistes ». J’avais du mal à croire en ses paroles. Certes, le gouvernement italien a eu des propos xénophobes. Mais les évêques, soutenus par la population j’imagine, ont courageusement pris la parole pour rappeler l’engagement chrétien. En effet, en mai 2009, le président de la Conférence des évêques italiens, le cardinal Angelo Bagnasco, a défendu "la liberté d'émigrer" alors que l'Italie a inauguré une nouvelle politique controversée de refoulement direct des migrants.get.jpg

Les événements de cette semaine me prouvent que le jeune Malien ne me mentait pas lorsqu’il me disait que les Italiens leur crachaient dessus, insultaient les Noirs, se moquaient d’eux avec violence et méchanceté.


Les thèmes de la journée mondiale des migrants : les migrants et réfugiés mineurs, quelle vie ? quels droits ? quel avenir ? me semblent formulés d’une façon bien gentille au vue du comportement possible d’Européens.

Une chasse aux immigrés dans le sud de l'Italie vire au drame, titre « le Progrès » du samedi 9 janvier 2009.

« La situation restait tendue hier soir en Calabre malgré la présence de nombreux policiers et l'appel à « arrêter sans délai toute violence » lancé par le président de la République Giorgio Napolitano. Au moins neuf immigrés ont été blessés, dont deux grièvement, hier lors d'une véritable chasse aux étrangers menée par des habitants de Rosarno, en Calabre, dans le sud de l'Italie. Dans des agressions séparées, deux étrangers ont été grièvement blessés à coups de barre de fer, cinq ont été volontairement renversés par des voitures, et deux autres, cibles de tirs de fusils de chasse, ont été légèrement blessés aux jambes. Ces violences surviennent au lendemain de manifestations d'immigrés, pour la plupart ouvriers agricoles employés illégalement, qui avaient dégénéré en affrontements avec la police. Ils protestaient contre l'agression de plusieurs d'entre eux. Ces tensions sont le résultat d'« une trop grande tolérance face à l'immigration clandestine », estime le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni, membre du parti anti-immigrés Ligue du nord. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le principal syndicat italien, la Cgil, ont pour leur part dénoncé les « conditions inhumaines dans lesquelles vivent ces ouvriers : cabanes insalubres, sans eau, sans hygiène ». Chaque année, la récolte des fruits - oranges et clémentines - attire un afflux de quelque 4 000 immigrés à Rosarno, ville de 15 000 habitants. Une task force regroupant État et région a été mise en place à Reggio Calabria, la capitale de la province.

 Dans l'Eglise

Les services de l’Église catholique ont du travail à faire pour que soit entendu le message biblique, Deutéronome 24 :

Tu n'exploiteras pas le salarié humble et pauvre, qu'il soit d'entre tes frères ou étrangers en résidence chez toi.

-Chaque jour tu lui donneras son salaire, sans laisser le soleil se coucher sur cette dette ; car il est pauvre et il attend impatiemment ce salaire. Ainsi n'en appellera-t-il pas à Yahvé contre toi. Autrement tu serais en faute.

-Les pères ne seront pas mis à mort pour les fils, ni les fils pour les pères. Chacun sera mis à mort pour son propre crime.

Tu ne porteras pas atteinte au droit de l'étranger et de l'orphelin, et tu ne prendras pas en gage le vêtement de la veuve.

-Souviens-toi que tu as été en servitude au pays d'Égypte et que Yahvé ton Dieu t'en a racheté ; aussi je t'ordonne de mettre cette parole en pratique.

-Lorsque tu feras la moisson dans ton champ, si tu oublies une gerbe au champ, ne reviens pas la chercher. Elle sera pour l'étranger, l'orphelin et la veuve, afin que Yahvé ton Dieu te bénisse dans toutes tes œuvres.


Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article