Malgré toute la beauté et splendeur trouvé à Rome je préfère notre petite chapelle et ma petite cellule, on y trouve mieux le bon Jésus

Publié le par Michel Durand

Cité de l'enfant Jésus

Cité de l'enfant Jésus

La cité Rambaud : source le la photo

de Rome, 7 janvier 1859

lettre à MONSIEUR PAUL DU BOURG

Lettre n°15 (535)

 

Mon bon Frère,

Me voici sur le point de retourner à la Cité de l’Enfant Jésus, quoique le temps ne m’ai pas duré il me semble cependant qu’il y a très longtemps que je suis loin de vous, on est jamais mieux que lorsque l’on est auprès de ses frères et amis, et malgré toute la beauté et la splendeur que je trouve à Rome je préfère encore notre petite chapelle et ma petite cellule, on y trouve mieux le bon Jésus et le cœur est plus à l’aise. Je me convainc de plus en plus que je ne suis pas fait pour les grandeurs, et que rien ne me convient mieux que les pauvres et les petits, et que c’est encore là que l’on trouve le plus de jouissance et de bonheur véritable. J’ai assisté hier jeudi jour de l’Epiphanie à l’office de la Chapelle sixtine. Représentez-vous une grande et vaste nef toute peinte à fresque magnifique, de haut en bas y compris le plafond représentant des sujets du nouveau testament ou plus de mille personnages y figurent en teintes variées et donnant à cette chapelle un aspect que l’on ne trouve nulle part, trois bancs tapissés sur lesquels siégeaient trente cardinaux en vêtements rouge et mosette blanche, le pape ensuite arrivant avec toute sa suite de prélats, d’évêques et d’archevêques, il faut avouer que tout cela est imposant et que ++nulle part la religion ne revêt plus de grandiose et de splendeur cependant j’aurais préféré voir la crèche du bon Jésus et être berger pour avoir le bonheur d’être dans l’étable du bon Sauveur.

Je n’ai pas encore eu le bonheur de parler au St Père et je ne partirai pas sans avoir eu sa sainte bénédiction, je pense demain avoir la permission de me présenter à lui sur son passage et je lui demanderai sa bénédiction pour moi, pour vous les bons frères de la cité de l’Enfant Jésus et s’il me parle je lui présenterai le plan de la cité que je porterai avec moi afin qu’il prie pour l’œuvre.

Frère Camille est entré au séminaire du St .Esprit depuis avant-hier, il y restera pendant quelques mois afin de commencer régulièrement ses études, puis quand une fois il sera entré dans la voie, nous pourrons faire des démarches auprès de Mgr afin de le faire revenir dans quelque maison plus rapprochée de Lyon parce que à Rome comme dans d’autres séminaires il faut y rester au moins deux ans et demi. J’espère que le bon Dieu bénira son séjour au St. Esprit qu’il se mettra au courant des études. Mgr a fait bien des difficultés pour consentir, il ne voulait pas décider à son sujet, renvoyait toute décision à un temps indéterminé, mais nous espérons que maintenant étant au séminaire, il consentira à tout. Priez le bon Dieu pour lui il en a bien besoin.

Je sortirai mardi prochain 11 janvier si d’ici là j’ai pu visiter les catacombes et demander au St Père sa bénédiction parce qu’il me tarde de retourner auprès de vous. Je pense arriver à Lyon samedi soir ou dimanche.

Veuillez présenter mes amitiés et affection au frère Pierre et au frère Charles et ne m’oubliez pas dans vos prières auprès de l’Enfant-Jésus.

Je suis avec ma plus cordiale affection votre tout dévoué en Notre Maître et Sauveur.

A. Chevrier

Palais Valentini Place des Apôtres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article